Vous êtes ici : Liste des articles > Interview de créateurs > Bijoux elfiques et médiévaux - Atelier des Elfes

Bijoux elfiques et médiévaux - Atelier des Elfes

Place à Didier Cova de l'Atelier des Elfes, qui nous présente ses créations très originales à base de bijoux elfiques et de bijoux médiévaux

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots, de façon générale ?

Après avoir entamé des études vétérinaires, puis de philosophie en Normandie, j'ai voyagé une dizaine d'années avant de m'arrêter en Provence où je vis depuis, au pied du Mont Ventoux. La création artisanale m'est apparue alors comme une des rares façons pour s'intégrer dans cette société, de manière noble, à la fois créative et indépendante.

Diadème personnalisé d'après dessin

Diadème personnalisé d'après dessin

Depuis quand êtes-vous créateur de bijoux ? Avez-vous suivi un parcours spécifique ?

J'ai commencé par fabriquer des tours d'oreille sur les marchés de Provence en novembre 1983. Aucune formation spécifique, mais j'ai toujours aimé le dessin et ça peut aider.
D'autre part, j'ai baigné durant mon enfance dans deux ambiances plutôt contrastées : les bruits et l'odeur "métallique" d'un garage automobile, et le mouvement ondoyant du tissu des robes cousues à la main. L'alliance des deux correspond assez bien à ce que je fais aujourd'hui. Mode et métal.

Bracelet-bague vert de bronze

Bracelet-bague vert de bronze

Pouvez-vous nous décrire votre univers ? Quelles sont les matières que vous travaillez ou que vous préférez travailler ?

Mon univers dans le Vaucluse, c'est la nature, les arbres, l'eau et les rochers. Mon travail, c'est le feu et le métal. Au quotidien, ce sont des coups de marteau maîtrisés, la flamme du chalumeau contrôlée, la danse de la lime. Dans cet esprit, les bijoux que je fais, une fois portés, participent à la manifestation d'un personnage intérieur. Ce ne sont pas des objets ajoutés pour parer, mais des états du dedans qui s'expriment et qui s'extériorisent à travers eux.

C'est aussi pourquoi je crée des modèles un peu inhabituels comme les tours d'oreilles (quasiment inconnus en 1983), les bijoux de dos, les diadèmes elfiques ou les bracelets-bagues. Ces bijoux appartiennent à la magie, ce sont des talismans, ils veulent prolonger la femme ordinaire pour montrer en elle la guerrière, la princesse, la courtisane, la mère ou ce qu'elle est dans son être profond. Concrètement, j'apprécie beaucoup l'odeur du cuivre et du laiton (je devrais dire "l'odeur que les ions de ces métaux suscitent à partir de notre corps" puisqu'ils n'ont pas d'odeur au sens strict).

J'aime bien aussi l'idée de travailler le laiton, métal le plus populaire du Moyen-âge où il connut un véritable engouement. C'est un alliage de cuivre et de zinc, à la fois noble et populaire, qui rappelle un peu l'aspect de l'or mais se patine avec le temps. Il me permet de proposer une gamme de bijoux entre 20€ et 200€, donc très accessibles. Mes pierres préférées sont la pierre de lune et le grenat, mais j'utilise surtout des ambres et des améthystes.

Bijou de dos Coulée de lierre

Bijou de dos Coulée de lierre

Quelles sont vos sources d’inspirations ? Pouvez-vous nous parler de votre processus de création ?

En développant cette activité, dans le milieu des années 90, j'y ai progressivement introduit l'univers elfique ou médiéval-fantastique auquel je me suis toujours intéressé (Tolkien, Pratchett, Glen Cook, George R.R Martin, etc...) au travers de la littérature épique et romanesque en général.

L'esthétique elfique peut se définir comme une recherche de pureté et d'élégance à partir de volutes, de formes aériennes et raffinées, mi celtiques mi orientales et très inspirées par la nature, la végétation, les arbres.
Je crée surtout des bijoux féminins, certains pour le quotidien mais une grande partie pour des événements spécifiques parfois uniques : fête médiévale, grandeur nature, défilés de mode, spectacle féerique, film costumé, mariage elfique.

Dessin reçu pour diadème

Dessin reçu pour diadème

Vous avez l’idée, votre bijou est dessiné, est-ce vous qui le réalisez ? Comment se passe la phase de réalisation ?

Ma spécialité, depuis quelques années, est de réaliser des bijoux uniques à partir des dessins que m'envoient les client(e)s. C'est d'ailleurs devenu la partie la plus intéressante de mon travail, une sorte de défi permanent pour essayer de concrétiser les désirs des autres dans ce domaine. Un travail interactif qui met en jeu la créativité des client(e)s, c'est très épanouissant. Je reçois aussi bien des croquis sommaires que des dessins très élaborés vraiment remarquables.

Une autre source d'inspiration, ce sont les films, les BD, les romans fantastiques. Je travaille principalement avec du fil de laiton de 1mm à 3mm de diamètre. Je martèle ces fils (marteau et enclume), je les soude à l'argent, puis je les fais généralement dorer ou argenter par un atelier spécialisé (par électrolyse), mais je les propose aussi tels quels en aspect laiton brut. J'utilise, pour certains bijoux, quelques estampes en cuivre (feuilles de lierre et petite elfe), ainsi que des pierres (ambre, malachite, améthyste, pierre de lune, onyx, lapis-lazuli) ; d'autres sont uniquement faits en laiton martelé.

Diadème Galadrielle - Photo par Angela Harper (Londres)

Diadème Galadrielle - Photo par Angela Harper (Londres)

Comment faites-vous connaitre votre travail ? Quelles sont les difficultés que vous rencontrez à ce sujet ?

Après 18 ans de vente en extérieur (marchés, salons et expos), je me suis investi exclusivement sur internet en 2001. Aucune difficulté dans les débuts car il y avait peu de concurrence. La visibilité sur des produits originaux et spécifiques comme les tours d'oreille ou les diadèmes était suffisante et le bouche à oreille faisait le reste. Depuis deux ans environ, il faut s'adapter à un accroissement de concurrence assez marqué.

Tour d'oreille Xéna

Tour d'oreille Xéna

Et la commercialisation de vos bijoux, pouvez-vous nous en parler ?

J'ai commencé par les marchés de Provence. De 1985 à 2000 j'ai beaucoup exposé dans une bonne trentaine de salons d'artisanat d'art à Paris, Nogent, Nîmes, Aix, Lyon, Grenoble, Nantes, Montpellier, Toulouse, ainsi que sur des circuits régionaux de foires artisanales d'été ("Artisans sans vitrine" dans les Alpes, Métiers d'art du Var, circuit artisanal dans l'Hérault, etc...).
Depuis 2001, je vends uniquement sur mon site internet l'Atelier des Elfes (http://ambreagorn.free.fr) auquel j'ai ajouté un blog (http://atelier-des-elfes.blogspot.fr/) pour les photos/clientes, et récemment une page Facebook rendue quasiment nécessaire pour un meilleur référencement.
J'ai aussi un petit site en développement pour les pendentifs et boucles d'oreille dans un univers plutôt lié à la calligraphie orientale. (http://tribu-pendentifs.com/)
Peut-être en 2014, referais-je quelques expositions artisanales à thème, médiévales ou elfiques ?...

Diadème Nimbée de lune

Diadème Nimbée de lune - Photo : Jérémie - Modèle : Anna
Écrit par Didier le 05/03/2014
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à recopier : tdb93x

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres billets à découvrir

Noémie Briand - Artiste joaillière Noémie Briand - Artiste joaillière
C'est une jeune artiste joaillière de 27 ans qui aujourd'hui répond à nos questions. Noémie Briand nous raconte son travail. Pourriez-vous vous présenter en quelques mots ? Je suis Noémie Briand, j'ai 27 ans et je suis originaire de l'ouest de la ...
Écrit par Didier le 03/04/2013 dans Interview de créateurs - 0 commentaire Lire la suite
Bijoux Vic & Léo, spécialiste du bracelet par Catherine Diemer Bijoux Vic & Léo, spécialiste du bracelet par Catherine Diemer
Des bracelets à foison pour la marque Vic & Léo. Catherine Diemer, instigatrice de la marque, et créatrice, nous en dit un peu plus sur son parcours. Pourriez vous vous présenter en quelques mots de façon générale ? Après un parcours...
Écrit par Didier le 21/01/2013 dans Interview de créateurs - 0 commentaire Lire la suite
Les bijoux en origami d'OCJ Origami Les bijoux en origami d'OCJ Origami
Plier une feuille de papier pour en créer un bijou, voilà l'idée originale d'OCJ Origami. Céline et Jérôme, les créateurs, nous expliquent le pourquoi du comment de leurs créations.Pourriez-vous vous présenter en quelques mots, de façon générale...
Écrit par Didier le 22/06/2015 dans Interview de créateurs - 0 commentaire Lire la suite
La Bohéme Paris - Bijoux fantaisies de créateur par Kalina et Kristina La Bohéme Paris - Bijoux fantaisies de créateur par Kalina et Kristina
Une jolie interview avec comme particularité, la mère - Kalina, créatrice des bijoux et sa fille - Kristina, directeur artistique , dans l'aventure de la création d'une nouvelle marque de bijoux "La Bohéme Paris". Pourriez-vous vous présenter en...
Écrit par Didier le 29/11/2012 dans Interview de créateurs - 0 commentaire Lire la suite