Vous êtes ici : Liste des articles > Interview de créateurs > De l'argent brut aux bijoux épurés de Maxime Urvoy

De l'argent brut aux bijoux épurés de Maxime Urvoy

Maxime est autodidacte mais la beauté et la pureté de ses bijoux en argent en font des articles sublimes. Il nous en dit plus sur son travail et son inspiration !

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots, de façon générale ?

Maxime Urvoy, 33 ans, je suis originaire de la région Nantaise où je vis toujours. Je suis passionné par l’artisanat d’art et ses techniques de création.

Après l’obtention de deux BTS dans le domaine du Paysage et de l’Environnement, j’ai finalement travaillé comme directeur et animateur d’une structure jeunesse avec des adolescents pendant 8 ans.

En parallèle, j’ai toujours pratiqué assidûment des activités artistiques. Je participais à des ateliers de dessins et de sculptures. Je m’auto-formais à la gravure, à la poterie au tour et étais également membre d’un club photo centré sur la technique argentique.

Maxime Urvoy - Bijoutier créateur

Depuis quand êtes-vous créateur de bijoux ? Avez-vous suivi un parcours spécifique ?

J’ai créé mon entreprise en mai 2014. Je n’ai pas suivi de parcours spécifique mais certainement un parcours atypique.

C’est en 2011, après un stage chez un bijoutier qui n’a fait que confirmer mon envie, que j’ai décidé de me réorienter.

N’ayant obtenu aucune prise en charge ni aide à la reconversion pour financer des formations, c’est alors, que j’ai décidé de me lancer seul dans l’aventure.

Entièrement autodidacte, j’ai lu tout ce que je pouvais trouver au sujet des techniques de bijouterie : magazines, livres, internet… J’ai surtout découvert l’immense générosité du bijoutier canadien Michel Zimmermann qui a créé un forum entièrement dédié à cet art : le forum « Bijoux à la cheville ». Il y partage (ainsi que tous les membres inscrits) ses techniques, méthodes et savoir-faire. J’ai, au fur et à mesure, commencé à acheter et à rassembler tout le matériel nécessaire à ma pratique.

Ce n’est qu’en 2012 que j’ai enfin pu construire mon atelier. Je suis alors devenu pour un temps terrassier, maçon, couvreur, plaquiste et électricien.

Pour arriver au 1er septembre 2013 ou j’ai enfin pu mettre en application toutes les théories acquises jusque là et débuter mon auto-apprentissage pratique de la bijouterie.

Boucles d'oreilles en argent - Commande spéciale

Pouvez-vous nous décrire votre univers ? Quelles sont les matières que vous travaillez ou que vous préférez travailler ?

Mon univers est le fruit de mon parcours et de mes goûts très éclectiques. Je ne lui connais pas de limites mais il s’en dégage tout de même de grandes constantes.

J’aime la pureté des lignes, la noblesse des matériaux, la grande qualité et durabilité des choses. J’essaie de créer des bijoux sobres, élégants et épurés.

L’artisanat doit être, selon moi, un signe de qualité et d’une grande rigueur dans la finition d’un objet.

Actuellement je travaille essentiellement l’argent dont j’apprécie énormément la couleur. Dans l’avenir, je pense enrichir mon répertoire en travaillant également avec l’or .

L’important sera toujours de maîtriser entièrement chaque étape de création pour offrir des pièces entièrement faites à la main.

Bracelet tressé en argent par un bijoutier créateur

Quelles sont vos sources d’inspiration ? Pouvez-vous nous parler de votre processus de création ?

J’apprécie énormément l’esthétique et les techniques japonaises, ainsi que les mouvements artistiques de la fin du XIXème et du début du XXème siècle, tout particulièrement l’art déco et la peinture symbolique d’Odilon Redon ou de Gustave Klimt. Le design d’objet des années 50 et de ces 10 dernières années me séduisent également dans leur traitement de la forme et l’utilisation des matières.

Mes sources d’inspiration, quant à elles, sont variables et peuvent venir de partout, c’est pourquoi je ne me sépare jamais de mon carnet. La forme d’une lampe, le cadre d’une peinture, le tracé d’un jardin, ou même un commentaire ou un trait d’esprit, tout peut être sujet à création ou réinterprétation dans mes productions. Les dessins et notes que je prends peuvent alors rester en sommeil dans mes carnets ou être réutilisés aussitôt de retour à l’atelier. L’idée brute sera alors redessinée, équilibrée et soumise aux contraintes techniques propres au métier de bijoutier.

Boucles d'oreilles du bijoutier créateur Maxime Urvoy

Vous avez l’idée, votre bijou est dessiné, est-ce vous qui le réalisez ? Comment se passe la phase de réalisation ?

Tous les bijoux sont entièrement réalisés par mes soins à l’atelier. J’ai besoin de cette approche manuelle et tactile avec la matière. Avec le dessin, c’est la partie la plus magique du métier, faire naître l’objet souhaité à partir de l’argent brut. Je travaille essentiellement à partir de lingots d’argent que je vais ensuite aplanir, étirer, scier, poncer, souder, sertir et polir afin d’obtenir le bijoux final.

Je maîtrise ainsi 100% des étapes de la création ce qui est une grande fierté et une grande liberté dans mon travail. Je sais ainsi exactement ce que je propose à mes clients.

Bague argent torsadée parfaite - Maxime Urvoy

Comment faites-vous connaitre votre travail ? Quelles sont les difficultés que vous rencontrez à ce sujet ?

Mon entreprise est toute jeune et obtenir une bonne visibilité de mon travail est actuellement le plus difficile car je ne possède pas encore de boutique physique. Je suis présent sur des marchés de créateurs qui ont lieu à différentes périodes de l’année. Mais surtout au travers de mon site www.maximeurvoybijoutier.com. Je possède une boutique en ligne : www.alittlemarket.com/boutique/maxime_urvoy_bijoutier_createur-1955925.html et suis également présent sur Facebook : www.facebook.com/maximeurvoybijoutier. Là encore je réalise seul cette partie du métier : de la prise de vue des bijoux à leur mise en ligne. C’est une partie encore difficile et longue pour moi, un nouveau métier de plus à apprendre.

La liberté de créer n’est pas sans contrainte mais l’aventure est passionnante et chaque client ravi est une récompense de plus.

Bague argent ciselée guillochée par un bijoutier créateur

Crédit photos : Maxime Urvoy

Écrit par Didier le 04/05/2015
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à recopier : zZFkNq

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres billets à découvrir