Vous êtes ici : Liste des articles > Interview de créateurs > Les bijoux en origami d'OCJ Origami

Les bijoux en origami d'OCJ Origami

Plier une feuille de papier pour en créer un bijou, voilà l'idée originale d'OCJ Origami. Céline et Jérôme, les créateurs, nous expliquent le pourquoi du comment de leurs créations.

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots, de façon générale ?

Céline Blouin : J'ai 35 ans, je vis à Bordeaux. Je suis passionnée d'origami, l'art du papier plié, depuis 5 ans et j'ai à cœur de partager cet art riche de beaucoup de vertus. J'ai commencé à créer des bijoux en origami il y a 2 ans, mais je fais aussi de la déco en origami, et j'ai envie de travailler tous types de matières.

Jérôme Martin : Je me définis comme un artiste polyvalent. J'adore créer et ce, quel que soit le médium. Je réalise principalement des bijoux en origami, mais je suis aussi vidéaste et j'écris. Je n'ai pas de limite dans ma création et suis en perpétuelle recherche, à l’affût de nouvelles idées. Je suis un amoureux de la vie, un contemplatif et je cherche à ce que l'origami soit considéré comme un art à part entière en allant plus loin que la tradition et en éliminant toute forme de purisme. L'art ne peut plus se résumer à une case que l'on doit cocher.

Boucles d'oreilles en origami

Depuis quand êtes-vous créateurs de bijoux ? Avez-vous suivi un parcours spécifique ?

Céline : Je suis professionnelle depuis 1 an. Je suis autodidacte, mon parcours est assez atypique. J'ai suivi des études de psychologie, puis j'ai travaillé quelques années en milieu scolaire auprès d 'enfants en situation de handicap. Puis dans la vente. Après 5 années dans ce milieu professionnel qui ne me convenait pas, j'ai profité d'un licenciement économique pour concrétiser le projet auquel je pensais depuis plusieurs mois : créer mon activité de créatrice de bijoux en origami et devenir mon propre patron.

Jérôme : Je crée des bijoux depuis deux ans et suis professionnel depuis un an. Je suis autodidacte. Après un bac Arts Plastiques, j'ai étudié l'art sous toutes ses formes en Faculté. J'ai suivi une formation de technicien du spectacle vivant, que je n'ai pas pu finir par manque de financement. J'ai travaillé pour les labels indépendants d'Aquitaine, en tant que chargé de distribution au sein de leur fédération. Mon parcours a été nourri de diverses expériences dans de nombreux domaines. Quand l'idée de créer à partir d'origami a germée, j'ai suivi un accompagnement à la chambre des métiers de Bordeaux, par le biais du Pôle Emploi, afin de viabiliser le projet et d'en appréhender tous les aspects.

Bijou en origami

Pouvez-vous nous décrire votre univers ? Quelles sont les matières que vous travaillez ou que vous préférez travailler ?

Céline : Mes créations sont très féminines et variées, du fantaisie à porter au quotidien au chic pour les tenues de soirée. La matière que je préfère travailler est le papier. C'est le point de départ de toutes mes créations. Je travaille tous types de papier, mais ma préférence pour les bijoux va au papier de magazines qui présentent la plus grande variété de couleurs, de graphismes. Pour réaliser les bijoux, j'associe les origamis à des matières nobles telles que l'argent 925, le cuir de daim et les pierres semi-précieuses, qui mettent en valeur la richesse du papier.

Jérôme : Mon univers est à l'image du monde. Riche et varié. J'aime toutes les formes d'expression et j'ai du mal à définir un cadre dans le sens ou mes références et mes goûts sont très éclectiques. J'aime travailler la plupart des matières, mais j'ai un plaisir tout particulier à travailler le papier. Les textures et les aspects sont d'une richesse infinie. C'est une des rares matières qui prend du charme avec le temps. Je l'accompagne de cuir de daim, d'argent 925 et de pierres semi-précieuses. La plupart de mes bijoux sont destinés à des femmes, mais certains peuvent aussi bien être portés par des hommes.

Bijoux en papier

Quelles sont vos sources d’inspiration ? Pouvez-vous nous parler de votre processus de création ?

Céline : Mon inspiration naît le plus souvent de la nature, des saisons. J'ai deux façons de créer un bijou. Parfois l'idée part d'une image qui m'interpelle. Je visualise très vite les origamis qui mettront le mieux en valeur les graphismes et j'imagine le bijou avec les pierres à associer. Et parfois je pars d'une idée de bijou. Dans ce cas, je cherche dans un stock de magazines la feuille de papier qui me permettra de réaliser les origamis pour le bijou que j'ai imaginé.

Jérôme : Mes sources d'inspiration sont souvent les images elles-mêmes. J'imagine ce que peuvent donner les graphismes et les couleurs une fois l'origami plié. Les textures, les couleurs, la forme des motifs sont autant de points de départ à la conception. Si j'ai une idée précise dès le début, je vais chercher dans le stock les papiers qui me permettront de concrétiser cette idée.

Collier en origami

Vous avez l’idée, votre bijou est dessiné, est-ce vous qui le réalisez ? Comment se passe la phase de réalisation ?

Céline : Je réalise moi-même toutes mes créations. Quand j'ai trouvé le papier que je veux travailler, je réalise d'abord les origamis. Je travaille des carrés de papier de 1,5 à 4 cm de côtés. Je vernis les origamis pour leur apporter de l'éclat et une bonne résistance. Ensuite, je choisis les perles et je monte le bijou tel que je l'ai imaginé.

Jérôme : Je réalise chacune des pièces que je conçois. Une fois que mes origamis sont pliés et vernis, je travaille sur l’assemblage en choisissant mes perles et en fonction des jeux de graphismes et de couleurs que je décide. Je détermine la forme finale du bijou après différents essais et je passe ensuite au montage de la pièce.

Bijou en papier plié - Origami

Comment faites-vous connaître votre travail ? Quelles sont les difficultés que vous rencontrez à ce sujet ?

Nous avons créé notre site internet, www.ocjorigami.com,sur lequel nous présentons toutes nos créations, ainsi que toutes les informations nécessaires (liens boutiques internet, dates d'exposition...). Nous faisons des expositions dans les salons des métiers d'art ou les expositions artisanales. Nous essayons de prospecter dans différents médias (partenariat, presse, internet). Les difficultés sont multiples. Nous travaillons dans un espace très petit, donc nous n'avons pas de studio photo pour faire des photos propres pour le net et il est parfois compliqué de s'organiser pour travailler et produire dans des conditions optimales. De plus, notre budget fort modeste nous conduit à faire le maximum de choses nous-mêmes (aménagement stand, site internet, supports publicitaires...). Sans compter la difficulté pour réussir à émerger de l'immensité du net.

Bijou en papier, perle et argent

Et la commercialisation de vos bijoux, pouvez-vous nous en parler ?

Nous commercialisons nos créations dans nos boutiques en ligne, origamiceline et origamijerome, sur A little market, la première plate-forme du fait-main en France. Nous installons aussi notre stand dans des expositions artisanales. Les prochaines seront à Saint-Sever (Landes) du 8 au 16 août 2015 à l'occasion des Ateliers de l'Aiguillerie, puis à Pau (Pyrénées-Atlantiques) pour le marché de Noël organisé par le Lion's Club du 27 au 29 novembre 2015. Nous pensons aussi trouver une boutique sur Bordeaux, ou ailleurs, qui pourrait être intéressée par nos créations et nous envisageons de développer les expositions dans les entreprises. Face à un contexte de crise évident nous proposons des prix abordables afin que chacun puisse se faire plaisir.

Écrit par Didier le 22/06/2015
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à recopier : UTEeB7

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres billets à découvrir

Gwlad’s - Jeune marque de bracelets cuir Gwlad’s - Jeune marque de bracelets cuir
On reprend le rythme des interview, avec aujourd'hui, Gladys, Toulousaine qui vient de créer sa marque Gwlad’s. Pourriez-vous vous présenter en quelques mots, de façon générale ? Bonjour, je m’appelle Gladys, je suis mère de 2 enfants, et j’ai...
Écrit par Didier le 12/09/2013 dans Interview de créateurs - 0 commentaire Lire la suite
La créa d'Emilka - Bijoux en argent d'une jeune créatrice La créa d'Emilka - Bijoux en argent d'une jeune créatrice
Nous accueillons aujourd'hui une jeune créatrice, Emilie Rivière, qui vient tout juste de lancer sa marque "La créa d'Emilka". Au delà de son interview, nous lui souhaitons toute la réussite possible dans sa nouvelle entreprise. Pourriez-vous vous...
Écrit par Didier le 05/11/2012 dans Interview de créateurs - 0 commentaire Lire la suite
Julie, presque pro, créatrice de bijoux fantaisie en fil d'aluminium Julie, presque pro, créatrice de bijoux fantaisie en fil d'aluminium
Nous commençons notre série d'interview de créateurs et créatrices de bijoux avec Julie. Pas encore tout à fait pro, elle jongle entre ses deux activités et nous présente ses réalisations de bijoux fantaisies en fil d'aluminium. Pourriez-vous...
Écrit par Didier le 11/10/2012 dans Interview de créateurs - 0 commentaire Lire la suite
Bijoux elfiques et médiévaux - Atelier des Elfes Bijoux elfiques et médiévaux - Atelier des Elfes
Place à Didier Cova de l'Atelier des Elfes, qui nous présente ses créations très originales à base de bijoux elfiques et de bijoux médiévaux Pourriez-vous vous présenter en quelques mots, de façon générale ? Après avoir entamé des études...
Écrit par Didier le 05/03/2014 dans Interview de créateurs - 0 commentaire Lire la suite