Vous êtes ici : Liste des articles > Interview de créateurs > Julie, presque pro, créatrice de bijoux fantaisie en fil d'aluminium

Julie, presque pro, créatrice de bijoux fantaisie en fil d'aluminium

Nous commençons notre série d'interview de créateurs et créatrices de bijoux avec Julie. Pas encore tout à fait pro, elle jongle entre ses deux activités et nous présente ses réalisations de bijoux fantaisies en fil d'aluminium.

Bijoux en fil d'aluminium

Pourriez-vous vous présenter en quelques mots, de façon générale ?

Je suis une professeur d’anglais à qui les gens ont toujours dit qu’elle aurait dû trouver une profession dans la création. J’aime mon métier mais il est vrai qu’il m’y manquait ce côté créatif, fantaisiste, travaux manuels… Déjà enfant, j’adorais fabriquer diverses choses avec les matériaux de récupération (carton, bolduc, papier alu). De toutes façons, je suis assez fantaisiste à la base.

Depuis quand êtes-vous créatrice de bijoux ? Avez-vous suivi un parcours spécifique ?

Cela fait deux ans que je crée des bijoux fantaisie. Je n’ai suivi aucune formation particulière pour cela. Je suis tombée un jour, sur un marché estival, sur une créatrice de bijoux en aluminium et ça m’a paru évident : je peux le faire ! En revenant, j’achetais du fil, je le tordais pour moi, pour mes petites filles et je faisais mes premières parures fantaisie pour maman et pour petites filles. J’ai gardé cette appellation « made par mes enfants » pour mes gammes correspondantes sur le site. De fil en aiguille, mes amies ont voulu des bagues, des bracelets, des colliers…, leurs amies également et j’ai monté ma société.

Quelles sont vos sources d'inspirations ? Pouvez-vous nous parler de votre processus de création ?

Je n’ai pas de source particulière, mis à part le retour des clientes et ce que j’aimerais porter moi-même. Pour Noël, une de mes plus fidèles clientes vient de m’envoyer une demande pour une parure sur un thème particulier. Je commence mes essais, puis, je photographie les prototypes et je vois avec elle. C’est d’ailleurs souvent ce qui se passe pour les mariages. J’ai quelques modèles sur le site mais souvent, c’est du sur-mesure et dans ce cas là, je me débrouille pour assortir les bijoux de la mariée, des demoiselles d’honneur, un rappel sur le marié et même les centres de tables et porte-noms (ce fut très joli mais également assez long à confectionner).

Au passage, si vous avez acheté quelque chose, n’hésitez pas à donner votre avis en revenant sur le site !

Vous avez l'idée, votre bijou est dessiné, est-ce vous qui le réalisez ? Comment se passe la phase de réalisation ?

Parure fil d'aluminium

Je ne dessine que très rarement les bijoux que je crée. Je les réalise directement. C’est un des énormes avantages du fil d’alu : on peut le tordre facilement, presque sans outil … bref, l’expérimentation se fait en mouvement. Bien sûr, il y a parfois des ratés !

Souvent, je demande l’avis de mes amies sur les nouveaux modèles (Noël approche à grands pas d’ailleurs).

Comment faites vous connaître votre travail ? Quelles sont les difficultés que vous rencontrez à ce sujet ?

C’est la partie la plus ardue du travail. Heureusement, j’ai un mari qui parle facilement et beaucoup : en local, mes amies portent mes créations et me font une très bonne publicité. Cependant, comme j’habite dans un petit bout de France, il n’y a pas grand monde et quand tout le monde est fourni, il faut trouver du monde ailleurs.

J’ai également reçu la visite des deux journaux locaux qui m’ont fait connaître à l’échelon départemental.

Lors des marchés d’été et de Noël, je peux rencontrer des gens de passage, leur distribuer des cartes de visites et parfois même, vendre un peu !

Enfin, j’ai un site de vente sur internet qui tourne depuis le début de cette aventure (ndlr : L'atelier de Bluemoon) , soit presque deux ans. Il est assez difficile de se faire connaître sans débourser et comme je fais ce métier en amatrice, je ne peux pas me permettre de faire de la pub à plus grande échelle. Au début, j’avais tenté un peu de pub sur Google mais le résultat ne fut pas celui escompté… Sans doute une erreur de jeunesse.

Je passe quelques liens sur Facebook mais comme je ne veux pas trop surcharger les pages de mes amis (et que le retour en terme de vente est très faible), je ne compte pas trop dessus. Je viens de créer un compte twitter (@bijouBluemoon) et de mettre à jour le site pour intégrer la possibilité de relayer un modèle ou un article du blog via un tweet.

Et la commercialisation de vos bijoux, pouvez-vous nous en toucher deux mots ?

Collier candy

Je vends beaucoup de bijoux lorsque je m’installe sur des marchés. Comme je peux les créer sur place, aux coloris demandés, j’ai beaucoup de travail ces jours là ! Malheureusement, mon métier de prof (consciencieuse) et ma vie familiale ne me laissent pas beaucoup de temps pour cela.

Mon site me permet de vendre de manière régulière avec une certaine variation en fonction des saisons (plus de ventes au printemps-été et pour les fêtes de fin d’année).

J’ai également une fleuriste et une coiffeuse proches de chez moi qui distribuent mes produits.

Enfin, je fais des ventes à domicile, en soirée, comme d’autres qui vendent des boites en plastique.

Et pour finir, je remercie toujours ceux qui viennent vers moi, donc, merci de votre entrevue et si vous êtes intéressé, passez me voir, sur le site ou à l’atelier. Il est entre Niort et Parthenay.

Écrit par Didier le 11/10/2012
Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Commenter cet article

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à recopier : rCkPut

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres billets à découvrir